Si Casio domine aujourd’hui le marché de la calculatrice, les débuts de son premier modèle, la « 14-A », furent mouvementés. En effet, lors de son lancement officiel en 1956, après sept ans de recherche, ses inventeurs, les quatre frères Kashio, ne peuvent la faire fonctionner. Le prototype, qui ressemble alors à un gros bureau à touches et à écrans de 140 kilogrammes, avait nécessité d’être démonté pour être embarqué dans la soute qui l’emmenait à Sapporo, au Nord du Japon, lieu de sa première exhibition. Apparemment, le prototype n’avait pas apprécié ce traitement. Mais la raison exacte de ce dysfonctionnement demeure encore inconnue.

Néanmoins, l’invention est repérée par la maison de commerce Uchida Yoko Co, qui décide de soutenir les quatre ingénieurs. Elle permet aux frères Kashio, qui vont donner leur nom à la marque, de créer en juin 1957 leur entreprise, pour commercialiser leur première calculatrice électrique compacte. Cette prouesse technologique s’inscrit dans une longue maîtrise asiatique du calcul, dont le boulier est l’instrument par excellence. En dépit d’une facture singulièrement simple, le boulier permet une rapidité de calcul, qui dépasse les premières calculatrices électriques américaines (IBM, Bell).

En outre, il ne faut à la première calculatrice japonaise que cinq à six secondes pour s’acquitter d’une multiplication ou d’une division, alors que les modèles américains en réclament en moyenne 10. L’avancée technologique de Casio repose à ses débuts sur l’utilisation de relais électromagnétiques, à la place des contacts mécaniques dont la vitesse d’exécution est beaucoup plus lente. La « 14-A » alignait 342 relais et un écran capable d’afficher simultanément 14 chiffres. Actuellement, seules deux calculatrices « 14-A » sont encore visibles au musée. Malheureusement, leur mode d’emploi a été perdu et il ne reste que Yukio Kashio, le cadet des quatre frères, qui peut encore nous expliquer comment la faire fonctionner.

En 1963, le principal concurrent de Casio, Sharp, invente une calculatrice équipée de transistors. Casio répond à ce nouveau défit en lançant, en 1972, la Casio Mini, une machine qui effectue les calculs sur 12 unités avec un écran à 6 chiffres. Celle-ci connaîtra un succès immédiat comme toutes les versions que Casio va inventer au fil du temps et jusqu’à aujourd’hui.